Sfax en bref

Présentation Générale

Sfax, capitale mondiale de l'huile d'olive

L’huile d’olive est une des principales ressources naturelles de la région. Le gouvernorat de SFAX se place au premier rang des régions productrices d'huile d'olive (38,5 % de la production agricole avec plus de 200 000 tonnes). SFAX fournit en effet le tiers de la production nationale d’huile d’olive.

Une richesse culturelle hors du commun

La ville de SFAX, anciennement SYPHAX (place fortifiée) chez les berbères et TAPARURA chez les Romains, s’est vu grandir d’un riche patrimoine historique. En effet, c’est dès le IXème siècle, que la ville Sfaxienne, s’est vu bâtir sa configuration culturelle d’aujourd’hui, notamment dès la construction de remparts par les aghlabides, afin de fortifier la cité face à l’arrivé des assaillants.

Après avoir été sous la domination du Prince Normand Roger de Sicile (1148), elle fut réintégrer dans la culture musulmane (d’où l’appellation SFAX). La médina de Sfax a été fondée en 849 après J.-C. sur ordre des émirs aghlabides de Kairouan, la capitale de l'Ifrikiya. Ces remparts laissent place à un décor contemporain qui enrichit l’image historique de la cité, notamment avec Bab Diwan (Côté Ouest) et Bab Jebli (Coté Est). Ce qui rend ce marathon original et unique en son genre. Une expérience hors du commun, puisque c’est un voyage au cœur d’une des plus belles Médina arabo-méditéranean au départ de Bab Al Diwan. Le parcours vous fait découvrir tous ces merveilleux paysages, tout en arborant les champs d’oliviers et un désert à perte de vue. (unesco)

UNE VILLE A FORT POTENTIEL

SFAX peut être réellement considérée comme un pôle commercial dynamique, qui joue pleinement son rôle de distributeur au centre et au sud de la Tunisie. La région dans son ensemble est imprégnée de l’histoire de ce noyau urbain qui a connu des années plus que prospères dès le 10ème siècle en raison de sa vitalité économique. SFAX fut le cœur d’échanges à travers le monde. Et comme l’a très bien souligné Ali ZOUARI en 1990, SFAX était et reste : « un port du désert et un relais vers l’orient ». La ville dégage une influence sur ses alentours immédiats et peu étendre son champ d’action sur les pays limitrophes voire des continents entiers (Afrique, Moyen-Orient et Europe). L’ouverture aux échanges de SFAX doublée d’une richesse et d’une variété du tissu productif, sont d’une façon claire une réelle valeur ajoutée pour le pays dans son ensemble. Ceci étant accentué par les décisions prises en matière de régionalisation et de mondialisation de l’économie nationale. SFAX bénéficie des infrastructures dues à son interface maritime qui multiplie ses chances de liaisons commerciales avec le reste du monde et notamment la conquête d’investisseurs étrangers. A ne pas occulter, SFAX représente une excellente porte d’entrée vers le marché Libyen, notamment très prometteur qui enregistre une croissance de 5.4% en 2011. La relation privilégiée qui existe entre SFAX et TRIPOLI est un facteur déterminant pour le développement économique de la ville tunisienne. Des secteurs comme l’ingénierie pétrolière, l’agroalimentaire, les NTIC, le médical sont des activités prometteuses qui vont favoriser l’émulation et les échanges qui ont vent entre ces deux cités. Sans doute, pourront-elles un jour prétendre devenir deux métropoles méditerranéennes économiquement viables. (investinsfax.com)